L’habitat rural en Aveyron durant l’antiquité : Ier siècle avant J-C au Ve siècle après J-C

Le département de l’Aveyron autrefois occupé par le peuple celte des « Rutènes » a connu de nombreuses mutations durant l’antiquité. Les divers échanges avec les peuples voisins (Cadurques (Lot), Gabales (Lozère), Volques Tectosages (Toulouse) …) et les Romains ont conduit à des transformations notables dans le paysage rural. Ces changements s’observent par les voies de communication qui revêtissent un pavage carrossable, mais aussi par les formes d’habitats qui évoluent.
Dans cet article, je tâcherai d’évoquer quelques exemples des formes d’occupation que l’on retrouve sur notre département durant l’antiquité. Les recherches menées actuellement renouvelleront surement ces données voire les contesteront dans le futur. Il est ainsi réalisé ici, une synthèse afin d’éclairer au plus juste la vision que nous portons aujourd’hui sur les campagnes gallo-romaines.

À propos du Rosier hybride de l’Aveyron : Rosa x aveyronensis H. Coste

Dans une précédente note, publiée dans Patrimoni n° 85 de mars-avril 2020, intitulée « Le Rosier de l’Aveyron ou l’histoire d’un arbuste qui a bien failli disparaître » nous avons relaté la découverte et la description de cet hybride interspécifique naturel par l’abbé H. Coste à la fin du 19 e siècle, retrouvé récemment (aoû.t 2019) « in situ » près de Millau en bordure de route. Il a été revu en fleurs en mai 2020 (Photo 1).
Une question restait en suspens : Comment se fait-il que cet hybride interspécifique soit différent du Rosier de Chagny (Saône-et-Loire, Bourgogne) nommé Rosa x caviniacencis) qui a les mêmes espèces parentales : Rosa pimpinellifolia L. (= R. spinosissima L.) et Rosa agrestis Savi ? et avec lequel il avait été d’abord confondu et qui est parfois donné en synonymie avec Rosa x aveyronensis.
La réponse à cette question − que H. Coste… et nous-mêmes n’avions pas posée – a vu le jour suite à une prospection récente (mai 2020) sur la bordure de l’Avant-Causse liasique, au-dessus et un peu à l’ouest de Millau, vers 500-550 m d’altitude, presque à l’orée de zones de plus en plus urbanisées.
De vastes espaces de pelouses sèches à Brome dressé, piquetées de Prunelliers…, et de Buis

n°88

pages Titre 3 • Un paysage agro-karstique oublié, l’occupation humaine du karst de Banne au XIXe siècle    par Jean-Paul Passeron 11 • André Fages – Collectionneur, coléoptériste, passionné – 1933-2018     par Audrey Poujol 17 • Deux habitats désertés de la seigneurie de Peyre (Comprégnac)    par Marc Vaissière 23 • Les maisons médiévales du hameau de …

n°86

pages Titre 3 • La renaissance d’un moulin    par Éric Drouart 7 • Cathédrale de Rodez : restauration de la chapelle du Saint-Sépulcre     par Ariane Dor 11 • Orchidées “terrestres” près de Saint-Beauzély    par Paul Calmels 17 • La chaire de l’église Notre-Dame de la Miséricorde de Saint-Affrique     par Mariette Leclaire 30 • Ratapenadas …

n°79

pages Titre 3 • La grotte de Malaval, des merveilles à protéger ! (Causse des Bondons, Lozère)    par Daniel André, Association Malaval 12 • Actualité : La Photothèque Rouergate un projet innovant au service de tous     par Jean-Pierre Henri Azéma 16 • Renaissance pour l’église Saint-Jacques de Salsac (Saint-Beauzély)    par Sylvie Bourleaud-Verdié 25 • La Flore de …

n°72

pages Titre 3 • Bâti du calcaire, Grands Causses de Lozère et d’Aveyron  par Pierre Citerne 11 • Restauration d’un secador et d’una levada  par Yannick Delmas, Jean-Louis et Suzette Rapin et Magali Trille 19 • Verrières  par Jean-Yves Bou 28 • Durenque, des haïkus aux « Moulins de Roupeyrac »  par le S.I. de Durenque et …